»La paysanne »

            " La paysanne "

Tu es ma paysanne
À la peau tendre;
Tu as la main verte
Mais me fais voir la vie en rose

Comme tu es sublime,
Petite paysanne !
Tu as fleuri mon cœur,
Savoure donc le fruit
De mes sentiments

Tu vis à la campagne
Comme bon nombre
De gens mais tu es unique
En ton genre

Je t’ai vue un jour,
Depuis lors,
Je ne puis m’empêcher
De penser à toi
Tous les jours

Tu vis dorénavant
Dans ma tête
Et chacun de mes neurones
Est sous ton emprise

Tu fais cascader
Le torrent de mes passions
Dans le canal de ton amour
À chacun de tes pas

Quelle envie
N’as-tu pas encore
Agréée par le simple fait
Que tu as souri ?

J’ai soif de toi,
Petite paysanne,
Permets-moi de t’aimer
Jusque dans ton âme

J’ai envie de mouiller
Mes caresses
Dans l’eau ardente
Qui coule sur ton corps

La chaleur ne tue pas,
Elle fait naitre des envies
Là où l’amour fait sa demeure,
À jamais je t’aimerai

Allandy, l’érudit du temps

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close